Opération #CouperCourtAuxEncours : Anisbee

logo couper court aux encours vieille morue

Dans le cadre de ma chasse personnelle aux encours, je reçois mes blogueuses préférées pour bénéficier de leur expérience et de leurs conseils. Après Aline et Julie, j’ai la chance de recevoir aujourd’hui Anisbee, une crocheteuse dont j’admire la créativité !

 Alors Sabine, es-tu une véritable « nana à encours » ??

Oui… (air penaud).

Je n’en suis pas fière mais je ne résiste pas à l’envie de commencer toujours quelque chose de nouveau. C’est clairement ce que je préfère, commencer un nouveau projet qui me trottait dans la tête depuis quelques jours, quelques heures ou même quelques minutes. Je n’ai vraiment pas la patience d’attendre d’avoir fini le précédent projet pour m’y mettre! Et bien sûr la conséquence c’est la multiplication des encours!!!

En ce moment j’ai 5 ou 6 tote-bags stockés près du canapé contenant pour l’un le corps d’une poupée, l’autre une tête d’hippo qu’il faudrait juste fixer sur son socle, même chose pour la tête d’alpaga, ou encore une pochette pailletée, un doudou que je crochète pour la deuxième fois car je voudrais en écrire le tuto, un chèche en mohair qui attendra donc l’hiver prochain pour être terminé… et il se pourrait bien que j’en oublie. Ah oui, ça me revient, j’ai aussi commencé un aigle et une cigogne!

Wahou, ça fait beaucoup :p De quand date le plus vieux de tes encours ?

Le plus vieux, c’est un encours tricot! J’ai commencé une marinière pour Etienne en taille deux ans. Le jeune homme a maintenant 5 ans !!!

A la naissance de Sacha, je me suis dis que ce serait l’occasion de la terminer…. Il faudrait vraiment que je me dépêche car il vient déjà de souffler sa première bougie!

Bon alors là, c’est impardonnable !!

Le pire c’est qu’un petit pull en taille 2 ans : ce n’est pas un projet gigantesque, ni par la taille ni par la difficulté! Ma seule excuse, si c’en est une, c’est que que mon envie de crocheter prend toujours le dessus sur les envies de tricot ou de couture, je suis vraiment addict à mes crochets !

J’ai cru remarquer que tu adores crocheter des amigurumis… C’est parce que ça te change les idées entre le grand jeté de canapé et la veste aux milles torsades de tes rêves ?

C’est sûr, une des choses que je préfère dans le crochet c’est la possibilité de réaliser des petits objets à offrir sans avoir à se lancer dans des projets au long cours, les amigurumis sont parfaits pour ça.

Mais en me parlant de jeté de canapé, tu me rappelles que le plus vieux de mes encours est finalement bien un projet au crochet… J’ai appris à crocheter il y a environ 7 ans en faisant tout plein de granny-squares multicolores, j’en ai bien une centaine. Ils sont prêts à être assemblés pour faire ce plaid dont j’ai rêvé. Je me demande où est passé ce sac à encours…

Aurais-tu un conseil pour ne pas se laisser déborder par trop d’encours simultanés ?

Après avoir avoué tous ces encours, je ne crois pas que l’on puisse prendre mes conseils au sérieux !!

Si? Alors un seul: une bonne résolution qu’il faudrait prendre et qui résoudrait tout, ce serait de n’acheter laine et coton qu’au fur et à mesure des besoins et des projets terminés… Mais je mets ça au conditionnel parce que je fais exactement le contraire, je craque et je stocke!!! Bref je crois que je suis incorrigible !

Haha, merci beaucoup Sabine d’avoir répondu à mes petites questions avec franchise et honnêteté ! Tu es donc la preuve qu’on peu avoir mille encours sur le feu et bien se débrouiller quand même : ouf, c’est déculpabilisant :)) !

#CouperCourtAuxEncours : and the winner is.. (résultat du jeu)

logo couper court aux encours vieille morue

Chères lectrices (et chers lecteurs ??),

Merci pour votre enthousiasme, et pour votre participation à mon petit jeu. J’ai beaucoup ri en lisant vos histoires d’encours :p Ma chouette copine Sandra en a même fait un article sur son blog, et j’ai trouvé ça super !

Vous avez vaillamment avoué vos pires encours, c’est une forme de courage et ça mérite d’être salué ! (Si si)

Comme vous l’avez certainement remarqué, j’ai pris du retard sur mon programme… La faute aux ornithorynques de ma vie qui m’ont pris pas mal de temps et d’énergie ces dernières semaines, je vous présente toutes mes excuses. Mais finalement, ça ne fait que décaler les choses… A venir sous peu, donc : des interviews, et mon propre aveu d’encours, haha ! Et dès maintenant, le résultat du tirage au sort :

morue jeu encours winneur

Félicitations, Sylvaine !! L’ananas magique a parlé, tu es l’heureuse gagnante d’un super « mug de la motivation » ! J’espère qu’il te donnera la force de boucler ce fichu mandala (ça, ou la théine qu’il contiendra). Pour les autres participantes, je vous envoie un petit lot de consolation parce vous le méritez bien. Je vous recontacte donc par mail, je vais avoir besoin de vos adresses 🙂

mug motivation couper court aux encours

PS : sinon j’ai compris que l’idée d’un « Mur des encours » ne vous avait pas tellement plu, j’ai donc laissé tomber l’idée !

Un châle Agave entièrement bordé

Sabrina, ma nouvelle copinedeblog, a publié ce weekend un article sur son châle Agave, tiré d’un vieux  Chouette Kit. Comme j’ai le même à la maison, ça m’a donné l’idée de vous le présenter aussi… C’est un peu d’la triche vu que je l’ai crocheté il y a plusieurs mois, mais je compte sur vous pour faire comme si, hein.

Ce motif est vraiment sympa et pourtant il n’est pas très compliqué une fois qu’on a compris le diagramme. Par contre, les explications font terminer le châle un peu brutalement, directement sur les coquilles, sans bordure. Je trouvais ça un peu dommage, du coup j’ai crocheté un rang de mailles serrées en plus et rajouté des picots de mailles en l’air tout le long, de manière à ce que le châle en soit entièrement bordé.

Mon châle fait plus d’1m50 cm de longueur pour plus de 50 cm de largeur au niveau de la pointe. Il est donc assez grand pour être porté sur les épaules, mais au quotidien je le mets  plutôt « façon chèche », autour du cou. Pour info, je ne l’ai pas bloqué. J’aurais peut être du, afin de tendre un peu mieux les chaînettes de montage (?). En attendant, il me va bien comme ça !

chale agave morue chouette 8

Modèle : Chouette Kit n°16

Fil : Lang Yarns, Tissa coloris 18

 

Un gilet moelleux au point de riz

Voici mon dernier gilet ! Un modèle Phildar, avec deux rabats libres sur le devant.

gilet phildar morue point riz 2

Quel soulagement de l’avoir enfin terminé ! Il faut dire qu’il  a été très long a tricoté !! Tout en point de riz (soit une succession de mailles endroits et envers contrariées)…  Par ailleurs, le gilet est constitué de cinq parties, dont trois sont des espèces de gros rectangles sur près de 170 rangs (même pas une petite diminution pour pimenter l’affaire) : c’est donc sans surprise, et très (très) ennuyant…

L’idée était de confectionner un gilet plutôt chaud, dans lequel il serait possible de s’emmitoufler. Je suis donc partie sur une laine mérinos ultra douce. Cette laine est déjà un peu élastique à la base, et avec le point de riz, le résultat est extrêmement moelleux, c’est très agréable au toucher ! Par contre, méfiez-vous car l’enroulage des pelotes est fait d’une telle manière qu’on se retrouve systématiquement avec de gros nœuds dans les fils (et ça, ça agace la Morue en moi).

Niveau coloris, j’ai choisi deux couleurs assez proches : un rose pâle et un marron glacé. C’était la première fois que je tricotais en double, et j’ai compris tout l’intérêt de la manœuvre : l’association des deux fils donne plus de profondeur au point de riz, qui joue déjà sur le relief. C’est malin, l’astuce est à retenir.

Je suis particulièrement contente de mes finitions, du coup je vous les montre ! C’est là que je vois que j’ai quand même fait de gros progrès sur l’assemblage, mes points invisibles sont réguliers, et l’envers du tricot est propre. Je suis plutôt fière de moi !

Je l’ai offert à ma maman, qui a bien besoin qu’on prenne soin d’elle en ce moment, depuis qu’on lui a diagnostiqué un problème d’ « ornithorynque ». Et elle a même accepté de prendre la pose aujourd’hui au détour d’une petite promenade, un vrai top modèle 😀

Modèle :  Veste point de riz n°7, catalogue Femme n°132, Phildar

Laine : Baby Merinos, coloris n°23 et n°26, Drops Designs