Un petit pull au motif ajouré

Un peu de tricot aujourd’hui, ça faisait longtemps !

pineberry tee we are knitters pima cotton kit point ajouré pull morue 9

Ce joli modèle est un petit haut est parfait pour la saison, en coton léger. Comme il est très ajouré, je le porte avec un débardeur noir dessous.

La couleur s’appelle officiellement « gris perle », sauf qu’en réalité il s’agit plutôt d’un gris-taupe. C’est très joli heureusement, mais ce n’est pas ce que j’avais commandé… Dur dur d’acheter sa laine sur internet, sans l’avoir jamais eu entre les mains avant.

Une fois le point en tête, ça se tricote tout seul. L’encolure bateau est très sympa, et moi qui accorde une attention particulière aux finitions, j’ai été ravie de voir que les coutures latérales sont complètement invisibles : les raccords sont parfaitement calculés, et ça, ça fait plaisir !

Modèle : Pineberry tee, We Are Knitters

Fil : Pima cotton, coloris gris perle, We Are Knitters

Le pull qui a du chien !

Ces jours-ci sont plutôt doux, mais nous avons connu des semaines de grand froid dans ma campagne lyonnaise ! Ma petite Chaussette grelottait pendant les promenades, il lui fallait donc un petit pull bien chaud.

pull-tricot-torsade-chien-dog-knit-drops-bergere-de-france-fileco-vieille-morue-6

J’ai tout de suite flashé sur ce modèle, très travaillé, avec de jolies torsades… et je me suis maudite ensuite !! Parce que ce pull est composé uniquement de torsades justement, et que ça représente un sacré boulot mine de rien. Le temps m’a semblé tellement long que j’ai eu du mal à le finir…

Je suis partie sur le Filéco de Bergère de France, que j’avais déjà testé il y a quelques mois. J’aime bien ce côté chiné et mêché, en rouge la laine prend un air vraiment rustique, effet « pull tricoté par mamie ». Elle souligne bien le relief des torsades.

Et en action, alors ? Eh bien il est parfait ! La taille M tombe au poil. Normalement, le modèle invite à réaliser des manches. Sauf que ma chienne bouge énormément, et qu’elle a besoin d’une bonne mobilité au niveau des pattes. J’ai donc préféré ne rien faire, et j’ai bien fait a priori. Miss Chaussette râle un peu au moment de l’habillage, mais elle est bien contente une fois dehors !

PS : il s’agit du projet que je présente pour le défi « un hiver bien au chaud » de 2 mailles en l’air !

pull-tricot-torsade-chien-dog-knit-drops-bergere-de-france-fileco-vieille-morue-1

Modèle : Lookout, Drops Design 

Laine : Filéco, coloris rouge 54631, Bergère de France

Le fameux pull irlandais

Je vous ai récemment affirmé que j’avais été productive pendant ma période de boîte à sardines, eh bien voici le projet qui m’a beaucoup mobilisée : un pull irlandais avec de jolies torsades.

pull-tricot-irlandais-torsades-phildar-drops-vieille-morue-5

J’ai comme l’impression que ce modèle est un incontournable, vu que plusieurs blogeuses que j’adore comme Aline, Charlov ou encore Félicie à Paris l’ont déjà réalisé. C’est vrai qu’il est sublime, avec ce devant torsadé vertigineux !

Au début, j’ai naïvement cru que je pouvais le tricoter tranquillou devant la télé, ou en parlant avec d’autres personnes… Haha, c’était mission impossible ! Pour tout vous dire, il y a trois torsades différentes sur deux rythmes dissonants. Autrement dit, il faut beaucoup de concentration pour ne pas s’emmêler les pinceaux ! Du coup, je me suis créé un petit outil pour suivre mes rangs (il en faut un pour chaque rythme de torsade) : sur un premier petit papier, je note sur une colonne tous les rangs qui composent la torsade (1, 2, 3, 4…).J’en bloque un autre par-dessus avec une épingle à cheveux. A chaque fois que je termine un rang, je bouge le papier du dessus pour découvrir le numéro de la première feuille. Avant que je ne trouve cette technique, je crois que j’ai passé plus de temps à défaire qu’à faire !

Le dos et les manches quant à eux sont en jersey envers, ça permet de souffler un peu après avoir tricoté le devant.

Je tiens Phildar en haute estime concernant les patrons, que je trouve toujours aussi modernes et ingénieux. Comme je préfère les jolies coutures en point invisible, j’avoue que les finitions en point arrière m’ont un peu chagrinée cependant. Quand à la laine utilisée, elle est toute douce et très agréable au toucher, ce qui permet de porter ce pull ajusté directement sur la peau.

Modèle : pull irlandais n°21, catalogue Phildar automne-hiver 2011/2012 n°63 

Laine : Puna coloris 01 Naturel, Drops Design

Une torsade et du fil Bergère de France

C’est en fouinant le blog de Julypouce que je suis tombée sur la boutique de Marcelle et Clo. Et là, ce fut le coup de foudre intersidérale. Il FALLAIT que je me lance. Pour un premier essai, mon dévolu s’est jeté sur le pull Victoria.

pull victoria berge de france morue 1

Pour mettre en valeur le modèle, et cette belle torsade, il me fallait un fil régulier avec une couleur soutenue. Je suis partie sur le filéco de Bergère de France. J’aime beaucoup l’idée qu’on ait mis tous les bouts de laine qui traînaient dans une grande cuve, et qu’on en ait fait un nouveau fil recyclé (c’est en gros ce qu’explique BdF dans leur description). J’aime aussi le fait qu’il ait été fabriqué en France, dans une filature qui a le mérite de tenir bon malgré le contexte économique difficile que l’on connait.

Comment vous décrire le filéco? Il est tout en contraste. Rustique d’un côté, avec son aspect méché, un peu rêche au toucher, et dont la laine est légèrement chinée ; résolument moderne de l’autre, avec un magnifique bleu lumineux. Au soleil, la laine prend de jolis reflets.

pull victoria berge de france morue 11pull victoria berge de france morue 10

Le modèle est proposé en taille unique M. Je le trouve néanmoins vraiment trop grand (et pourtant les morues font du 38 bien dodu…). La prochaine fois, je réduirai le nombre de mailles de base. Là, ça passe limite, mais avec un bas moulant pour contre-balancer.

Les explications de Marcelle et Clo sont vraiment light, c’est pourquoi je ne le conseillerai pas à des débutantes. Aucune indication sur l’assemblage : ni à partir d’où coudre les manches (alors qu’elles ont une forme particulièrement originale), ni quelle technique utiliser. Il faut donc se débrouiller ! Un schéma aurait également été le bienvenu… Bref, c’est un peu dommage, surtout pour un patron à 8,40. Une petite modification à noter : afin d’avoir la torsade du même côté, que ce soit devant ou derrière, j’ai inversé les explications pour le dos.

Modèle : Pull Victoria, Marcelle et Clo

Laine : Filéco, ref 54640 Ecobleu, Bergère de France

Un petit pull en coton pour les beaux jours

Aujourd’hui, je vous présente un projet qui m’a pris sacrément de temps et d’énergie !

pull été phildar rouge vieille morue 8 - Copie.jpg

Je suis tombée immédiatement sous le charme de ce modèle, que l’on retrouve dans la rubrique « patrons gratuits » du site (ce qui ne gâche rien !). En plus, la forme est assez rigolote, puisque les manches sont incluses dans le corps ! En clair, on tricote deux T.

Comme vous l’avez compris, j’adore tricoter des effets de matière, tester des points en relief. Avec ce projet, j’ai été servie !! Au total, trois points différents : du godron, de l’astrakan et ce que j’appellerais du « jersey moucheté ». A vrai dire, ce dernier est un point fantaisie Phildar dont j’ai volontairement inversé l’endroit et l’envers (je trouvais que ce qui était proposé ressemblait trop à l’astrakan, or j’avais envie de trancher). Il m’a donc suffit de tricoter un rang de jersey en plus à la suite du godron pour arriver à intervertir les deux faces.

Autres modifications à signaler : je n’ai pas respecté les indications pour les emmanchures et l’encolure. Il aurait fallu que je fasse trois bandes séparément et que je les couse en point arrière, mais j’ai préféré relever directement mes mailles sur le corps du tricot. J’avais donc beaucoup plus de mailles sur mes aiguilles, résultat : les manches sont comme légèrement évasées, je trouve cela plus joli. Concernant l’encolure, plutôt que de repartir sur plusieurs rangs de godron, j’ai préféré alléger la donne : une barre de godron, et un petit revers en aiguilles n°2.

Ce projet m’a bien « meublé » l’esprit pendant ma chasse à l’ornithorynque, entre Lyon et Saint-Etienne. Malheureusement dans le TER, les couloirs blancs aseptisés et les salles d’attente, la concentration n’y était pas toujours, et j’ai du défaire et reprendre mon tricot un certain nombre de fois pour effacer des erreurs. Aussi, je me suis rendue compte au moment des finitions que l’astrakan du dos était plus lâche que celui du devant… Je suis pourtant assez régulière, mais j’imagine que la tension du fil a varié inconsciemment en fonction de mon humeur. Cette différence a disparu au moment de l’assemblage : cousues au point invisible, les deux parties se sont adaptées l’une à l’autre et le devant, plus serré, donne heureusement de la tenue à l’arrière. La différence ne se voit pas donc pas : OUF !

Concernant le fil, je suis partie sur un coton assez raide. Mais, parenthèse-grognongon moruesque du jour : j’ai l’impression que Drops a vraiment un problème avec l’enroulage de ses pelotes… Tous mes fils étaient tordus et noués, c’est extrêmement désagréable parce que j’ai perdu du temps (et de la patience…) à le retendre correctement. Sinon, j’apprécie sa régularité, et surtout l’éclat de sa couleur. L’idée était que le petit pull soit léger pour cet été, mais très franchement il est trop épais pour être porté pendant les grosses chaleurs… ! On verra plutôt à la rentrée.

Modèle : Pull d’été 21783, n°50-T10-565, Phildar

Fil : Muskat n°12 rouge, Drops Design